"L’Épopée de Gilgamesh"

La Grive initie un cycle de trois concerts jeune public, histoire de s’occuper des oreilles du plus jeune âge ! "L’Épopée de Gilgamesh" est le deuxième de ces trois spectacles. Il est précédé de "La Route du Blues" de Bobby Dirninger le 16 février (8 ans +) et suivi d’un concert de Pascal Peroteau (3 ans +) le 29 mars.

— 
Les premiers écrits de L’épopée de Gilgamesh viennent de Mésopotamie et datent de 2600 ans avant notre ère. Ils racontent l’histoire d’un roi puissant, au nom de Gilgamesh, qui règne sur la cité d’Uruk (qui se situe en Irak).
Un récit qui nous parle de la mort, combien elle nous fait peur et nous pousse à aller au delà de nos limites. Trouver le sens de la vie, de la joie, de la paix
est l’enseignement de cette œuvre majeure.

Une histoire qui se raconte et se re-raconte depuis la naissance de l’écriture...!

Adaptation libre de Marie-Andrée Oms pour la Compagnie d’Ambre.
Avec Khalil Rezigat (création musicale,oud, chant, voix) et Marie-Andrée Oms (interprétation, danse, chant).

Un mixage entre du récit d’époque et du récit contemporain pour donner à entendre la poésie venue du fond des âges...

L’histoire de Gilgamesh

Gilgamesh est un roi se montre arrogant et tyrannise son peuple. Il se considère tout puissant et ne trouve aucun adversaire à sa hauteur, capable de le contrer. Alors les Dieux vont décider de concevoir un être qui soit identique à Gilgamesh, aussi fort que lui, aussi courageux. Cet être au nom de Enkidù, fait d’argile, va défier Gilgamesh alors qu’il s’apprétait à jouir de son droit de cuissage. Au bout d’une nuit d’affrontements, ils deviennent amis et vont vivre comme des frères. Ensemble ils entreprennent de combattre Humbaba, le gardien de la forêt des Cèdres, située dans les montagnes de l’ouest du Liban. A l’issue d’un combat féroce, ils tuent Humbaba et rentrent à Uruk, chargé de cèdres, exténués mais victorieux. Mais les Dieux sont furieux et condamnent Enkidù à mourir d’une maladie incurable. Gilgamesh vit pour la première fois une grande souffrance, celle de la perte d’un être cher, celle de se voir lui-même mourir un jour, inexorablement. Alors dépouillé de ses beaux vêtements il s’en va seul par la steppe, car la peur lui est entré au ventre. Il part à la recherche de l’immortalité.

PRATIQUE

Où ? Centre Culturel de Brive, 31 avenue Jean Jaurès, 19100 Brive
Quand ? Dimanche 22 mars à 16h
Combien ? 5€ (même prix pour les enfants et les parents)
Qui ? À partir de huit ans. Convient très bien aussi aux ados !
Principe ? Goûter-concert