GRIVE LA BRAILLARDE, LE ROMAN-FEUILLETON

Grive la Braillarde, épisode 8

La Grive a trouvé un nid !
Pas la super salle de concerts de nos rêves, pas encore... Mais des locaux, des bureaux bien à nous, tout chauds, tout beaux, très centraux. Venez nous voir au 30 avenue Jean Jaurès (en face du Centre Culturel, sur l’avenue qui descend de la gare) !
Le nid n’étant pas si petit, notre cervelle d’oiseau n’a fait qu’un tour : et si on y organisait de petits apéro-concerts ? Histoire de se détendre les oreilles après le boulot, autour d’une bonne bière pas chère...
Ce sera donc un mercredi soir par mois, à partir de ce printemps.
Le premier, c’est par ici : http://www.grivelabraillarde.fr/?Chez-nous-JET-6-25-AVRIL

Grive la Braillarde, épisode 7

2018 démarre sur les chapeaux de roue. Les concerts s’enchaînent et ne se ressemblent pas ! Quant aux festivals, ateliers, résidences et autres festivités surprises...
Chuuut, on ne dévoile rien pour l’instant. On laisse monter le suspense. Remuer ce fond de curiosité qui sommeille en vous.
Ouvrez vos yeux et vos oreilles, amis brivistes ! Le son gronde, le ton monte, l’imperceptible brouhaha braillant se mue doucement en un désenrouage massif... cette année ne ressemblera pas aux précédentes.

Grive la Braillarde, épisode 6

Eh ben on s’y fait bien, à ces petits concerts au bowling !
Et si on remettait ça cet automne ?

Soirée Grive La Braillarde 20 octobre 2017 from Grive La Braillarde on Vimeo.

Grive la Braillarde, épisode 5

Le printemps brille et la Grive braille, Brive ne baille plus, ça fait du bien !
Kacem Wapalek, Didier Super et Nomad Frequencies, rien que ça, sous vos oreilles éblouies !
C’est au bowling que ça se passe. Et voilà ce que ça donne :

Grive la Braillarde, épisode 4

On n’a pas de toit, mais le sol ne s’est pas encore dérobé sous nos pieds. Alors tant pis, vaille que vaille, on va démarrer, en mode Sans Lieu Fixe. Petits bars, plein air, bowling, skate park, tous les lieux seront bons. 2017 braillera doucement, un peu enroué, à droite à gauche, sans fanfare ni trompette (quoique…), mais avec entrain et qualité musicale !

Grive la Braillarde, épisode 3

Petite traversée du désert, l’année 2016, si elle n’est pas riche en événements, est riche en rebondissements. On choisit de ne pas programmer, et de se concentrer plutôt sur le fond : trouver ce lieu qui nous manque tant, et rameuter les nombreuses âmes brivistes qui, comme nous, auraient besoin d’un toit pour mener à bien leurs projets.
S’entame un jeu de cache-cache endiablé, entre le lieu de nos rêves et nous : on croit l’avoir trouvé ici, à moins qu’il ne soit plutôt là, attends mais pourquoi pas là-bas, cette fois c’est sûr c’est celui-là… On est devenus experts n°1 en hangars vides / entrepôts désaffectés / boîtes de nuit à retaper / locaux commerciaux à remettre sur pieds, sur la ville de Brive.
Las, on a pensé à se recycler en conseillers plans immobiliers foireux… Mais on s’est rattrapé à temps et on a fait un bon vieux retour aux sources.

Grive la Braillarde, épisode 2

Il faut bien commencer quelque part, alors en attendant d’avoir des murs, un premier concert est organisé en mai 2015 dans une salle municipale. À l’affiche, Elmer Food Beat, de retour pour vous ambiancer avec leur bon vieux rock provoco-décalé ; Les Humeurs Cérébrales, pour un trad’n’roll 100 % local ; et Vlad l’écolo-punk, histoire de montrer qu’on est tellement ouverts qu’on donne même la parole à la Creuse !

Grive la Braillarde, épisode 1

Décor : Brive-la-Gaillarde, Corrèze. 95 000 habitants, trois théâtres, deux cinémas et... aucune salle de concerts !

Situation initiale : Tristes soirées, quand on aime la musique live, le gros son, la découverte auditive, et qu’à part quelques irréductibles petits bars (certes fort sympathiques), aucune salle ne propose de vraie programmation musicale.

Élément perturbateur : Une Grive ! Une grive qui veut que ça braille, joue, chante, tape, trompette, mixe, pianote, danse, pogote, rappe...

Des concerts, et c’est tout ? Grive la Braillarde a pour ambition démesurée et assumée d’ « instaurer l’ère curieuse ». Ça passe par la programmation la plus éclectique possible au niveau musical, mais aussi par plein de petits à côté : soirées jeux, théâtre d’impro, stand up comedy, expositions, projections, blind tests, concerts pour enfants, débats… Ça explorera un peu tout, et ça bougera au fil du temps.

Qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête ? Rome ne s’est pas faite en un jour, Grive la Braillarde non plus ! On y travaille, mais ça prend du temps. Vous pouvez nous aider à accélérer un peu tout ça, par des dons, du bénévolat, des idées... Venez brailler avec nous !